Actualités

5 conseils pour bien réviser avant un devoir surveillé

Le meilleur moyen de réussir un devoir surveillé est de l'aborder avec assurance et méthode. Le sentiment d5l'impression de contrôler ce que l'on fait et de maîtriser ce que le devoir nous demande. Les révisions doivent être menées de manière intelligente et sereine dans le but de gagner en confiance. Bien réviser pour un devoir surveillé nécessite des habitudes qui souvent relèvent du bon sens. Quelques règles et conseils peuvent aider à y parvenir assez facilement. Les intervenants SCOL'AVENIR sont là pour accompagner les élèves et les aider à mettre en place une méthode de travail qui les fera progresser. Que ce soit en cours particuliers à domicile, en soutien hebdomadaire en petit groupe en agence ou lors de stages de vacances, SCOL'AVENIR à une solution à vous proposer.


5 conseils pour réussir un devoir surveillé

Réviser une leçon suppose qu'elle ait été apprise

Tout d'abord, seule une notion apprise et assimilée peut être révisée ; dit d'une autre manière, on ne peut réviser que ce qui a déjà été appris. Passer des heures la veille d'un contrôle à revoir un cours que l'on découvre n'est pas pertinent. En effet, les connaissances ne seront pas assimilées et les méthodes ne seront pas maîtrisées. De plus, le tout sera oublié au bout de quelques jours ; le travail d'apprentissage sera entièrement à refaire pour un prochain devoir surveillé, ce qui est décourageant et contre-productif !!


Pour commencer à amorcer l'assimilation et l'apprentissage, l’élève se doit d’être attentif en classe. Il est impératif de comprendre ce qui ce qui se passe en cours, ce qu'explique le professeur. Il ne faut pas se contenter de prendre des notes de manière mécanique et se dire qu'on les reprendra plus tard. En étant acteur de ses apprentissages 50 à 60% du travail de mémorisation est fait.


En outre, la régularité et la constance dans le travail sont des qualités essentielles pour bien apprendre. Des habitudes de travail doivent être mises en place, une fois celles-ci prises, les révisions deviennent plus faciles, plus évidentes. Beaucoup d'élèves passent plus de temps à se dire qu'ils vont travailler qu'à le faire. Le plus difficile est de s'y mettre !!


Parmi ces habitudes, la plus importante est certainement de relire les cours du jour le soir même. Les informations étant encore fraîches dans l'esprit, cette première relecture favorisera leur mémorisation. L'effort de compréhension est ici important, normalement ce qui est compris ne s'oublie pas, ne se «dé-comprend» pas !


Une mémorisation durable

La répétition est aussi la clé d'une mémorisation efficace à long terme. Il est inutile de vouloir tout retenir en une fois, c'est quasi impossible, il faut au contraire multiplier les séances d'apprentissage. La mémoire fonctionne par couches ; à chaque séance, l’élève retient et accumule toujours plus de connaissances.


Les informations doivent être réactivées en relisant régulièrement les cours et les fiches. De cette manière, le cerveau pourra facilement mobiliser ces connaissances lors d'un devoir surveillé ou d'un examen. Plusieurs séances d'apprentissages brèves sont plus efficaces qu'une longue séance de travail. Pour une mémorisation durable, il faut répéter et laisser au cerveau le temps d'emmagasiner les connaissances.


Dans cet esprit, hormis les théorèmes de maths et les définitions, il est inutile d'apprendre par cœur. D'une part, ce n'est pas parce que j'ai appris quelque chose par cœur que je l'ai compris. D'autre part, apprendre par cœur, c'est courir le risque de répondre aux questions mécaniquement en faisant un « copier-coller ». Ce qui est important, c'est d'avoir compris ce que l'on a appris et d'être capable de le traduire avec ses propres mots afin de mobiliser les bonnes connaissances le moment venu.


De même, prendre du recul sur les notions travaillées peut aider à mieux les appréhender. Il faut faire le point sur ce que l'on a appris, sur les méthodes vues et se demander comment tout cela pourrait être réinvesti lors du devoir.


Réviser pour un devoir surveillé à l'aide de fiches

Faire des fiches pour mieux réviser avant un devoir surveillé

Les fiches de cours sont le support incontournable et indispensable pour réviser efficacement, encore faut-il qu'elles soient bien faites. Dès qu'un chapitre est entamé, l’idéal est de rédiger progressivement des fiches pour réviser lorsqu'un devoir surveillé sera programmé.


Il ne s'agit pas de recopier le cours, c'est un travail de synthèse qui reprend les 20 à 25 % les plus importants de la leçon. Il convient d'y retrouver l'articulation, les définitions et les points clés. C'est un support qui va permettre à la mémoire de réactiver toutes les autres connaissances liées à la notion ou au cours durant l'examen. Dans les matières scientifiques, il est toujours intéressant de mettre sur sa fiche un exercice type de la leçon. Celui-ci doit être détaillé et mis en forme de la manière attendue par le professeur lors du DS.


Les cartes mentales peuvent également servir de soutien à la mémoire. Un schéma arborescent comprend en son centre un sujet central relié par des flèches à des sous-sujets. Cette arborescence permet d'organiser les informations non plus de manière linéaire mais sous la forme d'un diagramme constitué d'un noyau central (une thématique) d'où partent de multiples prolongements correspondant à d'autres niveaux d'informations associées à ce thème central. Ce type de support permet de prendre conscience des liens qui unissent les différentes parties d'un chapitre.


La pratique : une étape importante pour anticiper un devoir sur table

Les exercices de réinvestissement sont incontournables pour maîtriser un cours. En effet, il faut toujours s'accorder le temps de réviser en reprenant les exercices qui sont susceptibles de composer le devoir surveillé. Ceux-ci illustrent la méthode qui doit être mise en œuvre mais aussi ce qu'attend le professeur lors du devoir. Une fois la méthode maîtrisée, il convient également de multiplier les exercices d'application, en augmentant la difficulté, pour gagner en efficacité. C'est pourquoi les intervenants SCOL'AVENIR révisent avec les élèves les dernières notions abordées afin de contribuer à l'acquisition de ces nouvelles compétences.


Après chaque exercice, il faut faire le point sur ce qu'il nous a apporté. Quelles notions ont été mobilisées ? Quelles méthodes ont été employées ? Ai-je rencontré des difficultés ? Pourquoi ? Comment ont-elles été résolues ?

Cette prise de recul permet de saisir plus complètement l'étendue des connaissances assimilées.


Enfin, pour améliorer son efficacité pratique, il faut reprendre systématiquement les interrogations passées, regarder ce qui n'a pas fonctionné et comprendre pourquoi ! Ce travail permet de ne pas répéter les mêmes erreurs dans les contrôles futurs. Par matière, il faut lister sur une fiche les fautes, les erreurs les plus importantes ou les plus récurrentes afin de penser à les revoir avant un examen et de les éviter. On ne comprend jamais trop tard !


S'organiser pour réviser avant un devoir surveillé
Étudier pour réussir ses devoirs surveillés

— Programmer ses révisions —


On ne révise pas au hasard, il est important de planifier et d'organiser ses révisions ainsi que le travail qui les accompagne. Quand on commence à réviser, il est indispensable de pouvoir évaluer ce que ces révisions vont demander en temps et en efforts. Cela est possible seulement si l'apprentissage a été bien fait., il ne s'agit plus d'apprendre mais de réactiver des connaissances. Il est toujours intéressant de multiplier les supports. Appréhender une même information à travers différents médias renforce la mémorisation, ainsi, un cours peut être par exemple complété par une vidéo sur le même sujet.


— Structurer et gérer son temps pour réviser convenablement —


Un temps bien défini doit être attribué à chaque séquence de travail. On commence toujours par revoir les notions de bases, puis on entre dans les détails et l'on aborde les connaissances les plus complexes, surtout dans les matières scientifiques. Dans le même ordre d'idée, il est plus judicieux de passer du temps sur les éléments que l'on maîtrise le moins, sur ce qui nous a posé problème lors des contrôles passés.


Idéalement, il faut prévoir des séances de travail de 1H à 1H30 au collège de 1H30 à 2H au lycée sur une même matière. Au-delà le cerveau sature et perd en efficacité. Au cours de ces temps de révisions, leçons et mises en pratique se complètent.


— Anticiper les nouvelles notions à réviser pour un futur devoir surveillé —


Même si lire dans l'avenir est impossible, il est tout à fait possible d'anticiper ce qui va être demandé en interrogation. Quelques questions simples peuvent y aider. Quels sont les exercices de bases à maîtriser absolument ? Quels liens existent entre les différentes notions ? De quelle manière le professeur peut-il combiner les exercices vus en classe pour construire des problèmes complexes ? Quelles sont les méthodes que tel ou tel enseignant attend en DS ? Pour répondre à ces questions, il est important de revoir les cours mais aussi les devoirs passés.


SCOL'AVENIR aide les élèves à réviser pour bien préparer leurs devoirs surveillés

Finalement, de bonnes révisions supposent de bonnes habitudes d'étude. SCOL'AVENIR, structure à taille humaine, intervenant dans les régions de Metz et Thionville depuis 2006, peut aider chaque élève à mettre en place ces bonnes méthodes et à créer ainsi une dynamique personnelle lui permettant de progresser. Un travail régulier permet d'obtenir de meilleures notes qui a leur tour génèrent une meilleure motivation. Plus le sentiment de compétence est fort, plus la confiance en soi augmente et le stress reste limité. Permettre aux élèves de réussir leurs évaluations en s'épanouissant dans leurs études est la priorité de SCOL'AVENIR.