Actualités

Comment fonctionne le brevet des collèges ?

Le brevet des collèges conserve, dans l’imaginaire des collégiens, une valeur symbolique très importante. Même s’il ne détermine plus l’entrée au lycée.


Réviser pour le brevet des collèges

En effet, il représente à la fois la conclusion d’un cycle et le premier diplôme que les élèves obtiennent dans leur vie.

Le brevet atteste de la maîtrise du «socle commun de connaissances, de compétences et de culture» qui valide les acquis du collège et qui doit permettre la poursuite des études ultérieures.


De plus, les notes obtenues aux épreuves qui le composent offrent une image générale du niveau des élèves précise.

Pour l’aborder dans les meilleures conditions, les élèves doivent savoir selon quelles modalités les points sont attribués, comment se déroulent les épreuves mais aussi comment le préparer au mieux.

Comment sont évalués les élèves ?

La façon dont les points du contrôle continu sont attribués a changé. Les notes de l’année ne sont plus prises en compte, elles ont été remplacées par une évaluation sur 400 points du socle commun. Celle-ci se déroule lors du conseil de classe du troisième trimestre et concerne les huit matières au programme. Chacune est évaluée sur 50 points, selon la façon dont elle est appréciée par les professeurs pour chacun des élèves :


— Maîtrise insuffisante : 10 points

— Maîtrise fragile : 25 points

— Maîtrise satisfaisante : 40 points

— Très bonne maîtrise : 50 points


-Par ailleurs, les élèves peuvent se voir attribuer 10 ou 20 points supplémentaires s’ils ont suivi un enseignement facultatif.

-Comptez 10 points si les objectifs du cycle d’apprentissage de cet enseignement sont atteints, 20 si ils sont dépassés.

-Les épreuves écrites sont elles aussi évaluées sur 400 points. Ainsi les épreuves de français et de mathématiques sont chacune notée sur 100 points.

-Les épreuves de d’histoire-géographie (+Enseignement moral et civique) et de sciences (physique-chimie, sciences de la vie et de la Terre, technologie) sont toutes deux évaluées sur 50 points.


-Enfin, l’oral peut lui rapporter un maximum de 100 points.


A l’issue des épreuves, un collégien est reçu s’il a obtenu un total de 400 points, des mentions sont attribuées en fonction du score final.

Le palier se forme ainsi :

  • 480 points valident la mention ASSEZ BIEN

  • 560 points la mention BIEN

  • et 640 points la mention TRÈS BIEN


De quelle manière s’organisent les épreuves du brevet des collèges ?

L’oral du brevet des collèges


Oral du brevet des collèges

Chronologiquement, l’oral est la première épreuve du brevet des collèges, celui-ci se déroule en deux temps : le candidat commence par exposer le projet qu’il a choisi de travailler durant l’année, cette présentation est ensuite suivie d’un entretien avec le jury.


L’oral peut se passer en groupe ou de façon individuelle.


Une présentation individuelle dure 15 minutes, 5 minutes sont consacrées à l’exposé et 10 minutes à l’entretien. Un exposé collectif est plus long et dure 25 minutes, 10 minutes pour la présentation et 15 minutes pour l’entretien.


Le choix du sujet travaillé est à l’initiative de l’élève. Il peut alors choisir un thème tiré du parcours éducatif (thème lié à la santé, l’avenir, la citoyenneté ou l’éducation artistique et culturelle), un sujet d’histoire de l’art ou encore un projet d’EPI (Enseignements Pratiques Interdisciplinaires). Le candidat doit rendre son projet au plus tard à la fin du second trimestre.


Il est à noter que lors de l’oral du brevet, il peut enrichir sa présentation de supports (un graphique, des documents iconographiques ou sonores) pouvant l’aider.


Durant l’oral, le jury évalue l’aisance du candidat à présenter son travail de manière claire et synthétique ainsi que sa maîtrise du sujet. Les 100 points de l’épreuve se répartissent de la manière suivante : 50 points pour la qualité de l’expression et 50 points sur la maîtrise du sujet.


Les épreuves écrites du brevet des collèges


Les quatre épreuves écrites se tiennent à la fin du mois de juin.


L’épreuve de français


Tout d’abord l’épreuve de français, la plus longue, dure 3 heures. Elle se décompose en trois parties.


Pour commencer, pendant 1H10, en lien avec un texte et un document iconographique, les élèves doivent répondre à une série de questions de compréhension et de grammaire. Durant ce temps, ils doivent également effectuer une réécriture.

Cette première partie, notée sur 50 points, est suivie d’une dictée de 20 minutes évaluée sur 10 points.


Enfin, la dernière partie dure 1H30, les élèves doivent produire une rédaction à partir d’un sujet d’imagination ou de réflexion. Cette rédaction est notée sur 40 points.


L’épreuve de mathématiques


Ensuite, l’épreuve de mathématiques, elle, dure 2 heures. Le sujet comporte divers exercices et problèmes en lien avec les grandes notions du programme (Thalès, Pythagore, trigonométrie, statistiques, écritures littérales et équations …).

Cette épreuve comprend aussi un exercice de programmation informatique.


L’épreuve d’histoire/géographie


L’épreuve d’histoire/géographie et d’enseignement moral et civique dure aussi 2 heures. Elle se compose de plusieurs exercices.


-Tout d’abord, un exercice d’analyse et de compréhension de documents, noté sur 20 points, qui demande aux élèves de répondre à cinq questions en lien avec le corpus documentaire.


-Ensuite, les élèves doivent produire un développement construit d’une vingtaine de lignes noté aussi sur 20 points. En lien avec le sujet de ce développement construit, il faut compléter une carte ou une frise chronologique.


-Enfin un dernier exercice, noté sur 10 points, concerne l’EMC ; un ensemble documentaire permet de répondre à deux ou trois questions.

Il est important de bien gérer son temps, ce sont trois matières qu’il faut traiter en deux heures.


L’épreuve de sciences


Enfin, la dernière épreuve, les sciences, dure seulement une heure.

Elle nécessite donc d’être efficace et organisé pour ne pas perde de temps. Elle concerne la physique-chimie, la SVT et la technologie, mais seules deux des trois matières sont retenues par tirage au sort pour le brevet.

Pour chaque matière, l’analyse de documents (texte, graphique, schéma) permet de répondre à une série de questions. Les sujets sont composés de telle sorte que trente minutes suffisent à traiter chaque matière.


Comment se préparer pour les épreuves ?

Comment réussir son brevet ?


Comment réussir le brevet ?

Réussir son brevet, nécessite de le préparer tout au long de l’année de 3ème.


Dans cette perspective, les intervenants Scol’Avenir sont présents et disponibles pour accompagner leurs élèves afin de les aider à mettre en place une méthode de travail qui leur permettra d’atteindre leurs objectifs.



Cela tombe sous le sens, mais il est bon de le rappeler ; les cours doivent être revus et les leçons apprises régulièrement.


Il ne s’agit pas d’apprendre les cours par cœur, mais de les comprendre et d’être capable de réinvestir les notions travaillées. La constance et la régularité sont des qualités indispensables. Durant l’année, la relecture des cours doit être quotidienne, de manière à amorcer la mémorisation et à vérifier que ce qui a été vu en classe est bien compris.


Cette routine essentielle, doit être renforcée par une révision de tous les cours de la semaine le week-end. La répétition est la clé pour mémoriser à long terme, il faut réactiver les connaissances en les révisant régulièrement.


Dans le but de réussir, les fiches sont des outils de travail indispensables pour apprendre et réviser. Il convient de les faire dès qu’un chapitre est terminé et maîtrisé. Une bonne fiche synthétise les 20 à 25 % les plus importants du cours en reprenant son articulation et les informations essentielles. Les cartes mentales sont aussi des soutiens intéressants ; ce type de support permet de prendre conscience des liens qui unissent les différentes parties d’un chapitre. Par conséquent, il faut utiliser fiches de cours et cartes mentales au quotidien, les lire et les relire le plus souvent possible. Ce travail d’assimilation prépare les futures révisions. Encore une fois, les intervenants Scol’Avenir sont là pour aider chacun des élèves à élaborer ces supports.


Organiser ses révisions


A l’approche des épreuves du brevet, il est indispensable d’organiser et de planifier les révisions, elles ne s’improvisent pas. Les notions qui posent le plus de difficultés sont celles à réviser en priorité. Ainsi, en reprenant les contrôles de l’année, chaque élève doit faire un point précis et honnête sur son niveau en français, mathématiques, histoire-géographie et en sciences.

Cela permet alors d’attribuer un temps de travail bien défini à chaque matière.


Les révisions débutent toujours par les notions de base. Ensuite, quand elles sont bien maîtrisées, on entre dans les détails et l’on aborde les connaissances les plus complexes, surtout dans les matières scientifiques. Idéalement, une séance de travail dure entre 1h et 1h30 dans une même matière.

Au-delà, le cerveau sature et perd en efficacité. Au cours de ces temps de révisions, leçons et mises en pratique se complètent. Les annales et les sujets qu’elles proposent, sont un bon moyen de tester son efficacité et de détecter d’éventuelles faiblesses ou lacunes. Il s’agit d’acquérir des automatismes et des réflexes face aux énoncés, pour faire le lien entre les informations, les connaissances et les méthodes à réinvestir.


Pratiquer devant un public pour l’oral du brevet


Pour aborder l’oral du brevet avec sérénité, l’anticipation est importante, le choix et l’élaboration du sujet se font au cours de l’année. L’élève doit prendre le temps de préparer l’épreuve. Ensuite, il faut s’exercer et s’entraîner à parler de manière claire dans le temps imparti. Pour cela, les parents, des amis, peuvent servir de jury. Plus les entraînements seront nombreux, plus le candidat sera à l’aise et efficace le jour de l’épreuve.


Pour limiter le stress, il est utile de garder à l’esprit que le jury est bienveillant, il n’est pas là pour piéger le candidat.


Au final, avoir conscience des modalités de déroulement des épreuves du brevet des collèges et de leurs exigences permet de les préparer le plus efficacement possible. De bonnes habitudes de travail et des révisions régulières sont des gages de réussite à chacune des épreuves de l’examen.


Conclusion

Depuis plus de 15 ans, les enseignants Scol’Avenir préparent efficacement les collégiens du secteur de Metz et Thionville à ce premier diplôme qu’est le brevet des collèges !

Que vos enfants aient des lacunes ou non, nos intervenants prendront plaisir à les aider.