Actualités

Comment s'organiser au lycée ?


L’entrée au lycée est souvent attendue avec des sentiments mélangés d’excitation et d’appréhension, la première étant souvent comment s’organiser au lycée.


Que ce soit à Thionville, Metz ou ailleurs en Moselle, rentrer dans ce nouvel univers rime avec davantage de liberté. Mais cette liberté et cette autonomie exigent comme contreparties ; sérieux, responsabilité et esprit d’initiative.


Le plus difficile est souvent d’aménager son temps et de le partager équitablement entre impératifs personnels et impératifs scolaires. La quantité de travail étant importante au lycée et le temps disponible limité, il faut savoir gérer son emploi du temps efficacement afin d’éviter surcharge de travail ou découragement. C’est pourquoi il est indispensable de savoir s’organiser au lycée de manière pertinente.

Les trois années de lycée, de la seconde à la terminale, sont fondamentales, les enjeux y sont importants. En effet, c’est durant cette période que se font les choix d’orientation qui façonnent en grande partie ce que sera l’avenir professionnel, même si les lycéens et les lycéennes n’en ont pas toujours conscience. Pour être le plus efficace possible, rester motivé et avoir les meilleurs résultats, il est indispensable d’avoir des outils pour gérer et organiser son temps. Il faut planifier et anticiper ! Les intervenants Scol’Avenir sont là pour aider leurs élèves dans cette tâche.


Faire le point sur ses objectifs, c’est déjà s’organiser pour le lycée


La motivation est la clé pour réussir ses études. Elle est le carburant qui permet d’avancer avec efficacité et constance. En effet, c’est grâce à elle que nous nous engageons avec optimisme dans les activités que nous entreprenons. Évidemment, la motivation ne peut pas être constante, mais il faut s’efforcer de le garder le plus élevé possible.

Pour cela, avoir une idée claire des objectifs que l’on cherche à atteindre est important, même s’il n’est pas toujours évident pour un adolescent de se projeter dans l’avenir (bien d’autres préoccupations habitent son esprit).


Savoir pourquoi l’on travaille est indispensable. De plus, les choix déterminants les orientations sont de plus en plus précoces. Il faut donc se donner le temps de les anticiper, d’y réfléchir en amont afin de ne pas le faire dans la précipitation et le désordre. D’où cette idée de s’organiser au lycée convenablement. Il serait dommage de se voir fermer des portes.


Quoi qu’il en soit, ces objectifs sont toujours personnels et variés ; devenir médecin, ingénieur ou pâtissier, augmenter sa moyenne dans telle ou telle matière, exceller en sciences ou en histoire… Comme cela a été dit les buts sont propres à chacun, mais tous les étudiants doivent prendre le temps d’y réfléchir régulièrement pour conserver leur motivation et travailler avec régularité. C’est pourquoi il est indispensable d’avoir une idée claire du temps disponible que l’on peut consacrer à l’étude à la maison pour les atteindre.


Déterminer son temps de travail disponible


Une fois l’emploi du temps de la classe établi, il faut, le plus rapidement possible, dresser un tableau récapitulant toutes les activités scolaires et personnelles incontournables. Il s’agit de lister, pour chaque jour de la semaine, les heures de cours, mais aussi le temps consacré aux repas, aux transports. Ces trajets, dans la zone autour de Metz et Thionville, où intervient Scol’Avenir, peuvent représenter jusqu’à deux heures par jour.

D’une manière globale, il convient d’envisager toutes les activités extrascolaires (entraînements sportifs, cours de musique, cours de danse, visite aux grands-parents, obligations familiales…). Le but est de déterminer le temps quotidien disponible pour travailler. Cet exercice montre que le temps effectif qui peut être consacré aux leçons, exercices et révisions est relativement limité. Mais faire ce bilan est une étape importante pour planifier son travail et organiser son agenda pour réussir au lycée.


Organiser son agenda pour ne pas perdre du temps au lycée


Le temps est un bien précieux et l’agenda est le meilleur moyen de ne pas le gaspiller, le tenir avec rigueur est important. Mais pour y arriver plusieurs conditions doivent être remplies :


Anticipez les évènements


Le dimanche est l’occasion de faire le point sur la semaine passée et le travail à venir. Il s’agit de prévoir les révisions, les futurs contrôles ou exposés.

Il faut avoir une idée précise du contenu des cours pour anticiper le temps nécessaire à leur apprentissage ou aux révisions. Pour cela il faut être concentré en classe. En effet, une écoute attentive permet déjà d’enregistrer une grande partie des notions travaillées. Cet effort quotidien sera d’autant plus efficace si les cours sont revues le soir même. La mémorisation commencée en classe est ainsi renforcée et l’apprentissage facilité. Chaque élève a alors une notion relativement juste du temps qu’il faudra consacrer à telle ou telle leçon


Toutes les tâches ne sont pas de même importance, elles doivent être hiérarchisées. Un code couleur peut être mis en place à cet effet. D’emblée il permet de différencier en rouge les taches et les événements importants comme les contrôles ou les séances de révisions. Les activités moins urgentes ou plus personnelles adoptent d’autres couleurs.

Les activités et les impératifs personnels eux aussi ont leur place dans l’agenda. Ils ont besoins d’être planifiés au même titre que les taches scolaires. Ils assurent des espaces de respiration et participent au maintien de la motivation. L’agenda ne doit pas donner l’impression qu’il n’y a pas de vie en dehors du lycée. Les activités extrascolaires participent à un équilibre général dynamique. Elles permettent de couper avec l’environnement scolaire et d’oublier pour un temps ces préoccupations. Le retour au travail sera d’autant plus productif.


Appliquez votre planning


Décomposer les révisions et la réalisation des devoirs maison en séquences de 45 à 60 minutes en moyenne. Il ne sert à rien de vouloir tout faire, tout apprendre en une fois. La clé pour mémoriser efficacement est de revoir régulièrement les cours.

Les connaissances se renforcent au fur et à mesure des relectures.


De plus, on ne travaille pas les différentes matières de la même manière. Lorsque l’on prépare un devoir surveillé en mathématiques il faut privilégier la pratique. Le temps doit être partagé à 30% pour les leçons et 70% pour les exercices de réinvestissement. Pour un devoir d’histoire 80% du temps est dédié aux cours et 20% à revoir la méthode du commentaire ou de la question problématisée. Les intervenants Scol’Avenir savent parfaitement guider et conseiller leurs élèves dans cet équilibre délicat.


Respecter ce qui a été planifié. Travailler est une habitude que l’agenda nous aide à renforcer. Si une séance de révision est prévue le mercredi à 13H30, elle commence à 13H30. Les réseaux sociaux et les jeux en ligne ne doivent pas venir perturber cet horaire. Couper son portable pendant les devoirs ne va pas anéantir toute vie sociale. De nombreux lycéens et lycéennes ont trop tendance à reporter leur travail ; «encore dix minutes et je m’y mets… allez encore cinq minutes». Au final, une heure passe sans que rien n’est avancé, donnant l’impression de perdre son temps et d’être prisonnier du travail scolaire. En définitive, respecter son planning c’est gagner du temps que l’on peut consacrer à faire ce que l’on aime.


S’organiser au lycée diffère en fonction de la classe





On s’accorde pour dire qu’en moyenne, les élèves de seconde doivent consacrer une heure et demie à leur travail quotidien et quatre heures réparties durant le week-end. En première et terminale cela monte à deux heures les jours de semaine et cinq à six heures le week-end. Ce temps doit être organisé en fonction du temps de travail disponible et un créneau attribué à chaque tache. Il est bien évidemment que si des trous existent dans l’emploi du temps, il faut prévoir de quoi les occuper (leçons à réviser, avancer dans un exposé…).


Construire des fiches de révisions et gagner du temps


Les fiches de cours sont un des outils indispensables pour travailler efficacement au lycée. En effet, elles favorisent l’apprentissage, facilitent les révisions et au final permettent de gagner du temps. Mais construire une bonne fiche de cours n’est pas un exercice facile. C’est une tache personnelle, qui ne peut être déléguée à personne, et qui doit respecter certaines règles.


Avant de rédiger ses fiches


Cela parait logique, mais la base d’une bonne fiche est un cours complet. C’est pourquoi être concentré en classe et avoir une bonne méthode de prise de note est important. Si le cours est incomplet, immanquablement, la fiche le sera aussi. Toutes les lacunes doivent être comblées le plus rapidement possible.

De plus, une fiche de révision ne peut être entreprise qu’une fois que le cours est solidement connu. Ce n’est pas une occasion d’apprendre, mais une opportunité de vérifier que les différentes notions d’un chapitre sont acquises, et que l’on a réussi à se les approprier. Réviser suppose que le cours soit connu, qu’il a été appris en amont.


Le contenu de votre fiche doit être pertinent


Pour être utile, une fiche de révision doit synthétiser l’essentiel du cours. Il ne s’agit pas de le recopier en plus petit. Certes, c’est plus pratique mais totalement inutile du point de vue des apprentissages. Le plan du cours ou du chapitre en constitue l’armature. Il doit apparaître d’emblée, avec des grandes parties et des sous-parties hiérarchisées qui se distinguent aisément par leur organisation et leur code couleur. La mémorisation sera facilitée. Ensuite, il faut y reporter, sous forme de notes, l’essentiel en fonction des matières ; c’est-à-dire les mots-clés, les notions fondamentales, les dates importantes ou les théorèmes. Tous les éléments qui serviront de support à la mémoire, sans négliger les exemples, les schémas ou cartes mentales.

En outre, le contenu s’adapte aux différentes matières. Par exemple, en Sciences Économiques et Sociales ou en Histoire-Géographie, les définitions seront plus accessibles si elles sont regroupées ensemble dans une fiche séparée, complétée au fur et à mesure que l’année avance. En mathématiques, où les méthodes de démonstration sont importantes, il peut être intéressant de reporter des exercices types résolus de manière détaillée. Pour le français, il peut être pertinent de se rappeler de la méthodologie : comment faire une dissertation par exemple.

Enfin, les fiches de révisions sont faites pour être utilisées et lues régulièrement. Le trajet quotidien en bus pour aller au lycée, un trou dans l’emploi du temps sont des occasions de les reprendre. Plus elles seront consultées, plus le processus de mémorisation sera renforcé. Les révisions se feront plus rapidement et plus aisément. Terminées, les longues heures à apprendre son cours la veille d’un contrôle ou d’un examen puisque l’apprentissage aura été fait en amont. Il ne s’agira plus que de réviser et de s’assurer, calmement et sans stress, que le cours et correctement maîtrisé.


Conclusion


Tous ces conseils forment une trame générale que chaque élève est libre d’adapter à ses besoins pour s’organiser au lycée. Malgré tout, une constante demeure ; le travail est une habitude. Plus on se force à travailler avec régularité, plus cela devient facile et naturel.


Appliquer les méthodes que nous avons évoquées peut demander des efforts un temps d’adaptation. Elles viennent souvent bouleverser une routine bien établie. Pourtant, la pratique montre que leur mise en œuvre à un réel impact sur la qualité du travail scolaire, mais aussi sur la qualité de vie des lycéens et des lycéennes dans son ensemble. Les élèves travaillent mieux et plus vite, par conséquence les résultats s’améliorent et la motivation augmente. C’est un cercle vertueux, que les intervenants Scol’Avenir aident à mettre en place, en apprenant à leurs élèves à structurer leur travail de façon méthodique et pertinente.


N’hésitez pas à nous contacter, ou à venir nous voir en agence à Thionville ou Metz, si vous pensez avoir besoin de conseils ou d’une aide.



Scol'Avenir Thionville

THIONVILLE

4, place Turenne

57100 - Thionville

Tél : 03 82 56 09 05

— Contact e-mail : ► ICI ◄

METZ

4, rue Marconi

57000 - Metz

Tél : 03 87 20 19 47

— Contact e-mail : ► ICI ◄