Actualités

Quelles sont les épreuves du bac général ?

En liant une part conséquente de la note finale au contrôle continu et en introduisant les enseignements de spécialités, la réforme du bac 2021 a profondément remanié la manière dont les lycéens abordent et passent les épreuves de leur bac.

Pour autant, ces transformations ne lui enlèvent pas sa dimension symbolique. Il demeure un rite de passage qui sanctionne la fin du lycée et reste l’étape essentielle qui permet la poursuite des études supérieures.


Préparer les épreuves du bac général en ayant connaissance des coefficients

Afin de s’orienter de manière optimale et d’aborder le bac dans les meilleures conditions, il est important de savoir quelles matières relèvent du contrôle continu, quelles matières font l’objet d’un contrôle final et selon quelles modalités elles sont évaluées.


SCOL’AVENIR accompagne sur les secteurs de METZ et THIONVILLE depuis 2006 les futurs bacheliers en cours particuliers à domicile ou en stages intensifs en petits groupes pour une réussite optimale.


Comment s’organise le contrôle continu durant le bac ?

Désormais, 40% de la note finale du bac relève d’un contrôle continu prenant en compte les moyennes annuelles de Première et de Terminale dans toutes les disciplines du tronc commun qui ne font pas l’objet d’épreuves finales.


Il s’agit des langues vivantes A et B, de l’Histoire-Géographie, de l’enseignement scientifique qui comptent pour un coefficient de 3 en Première et de 3 en Terminale, de l’enseignement moral et civique qui compte pour un coefficient 1 en première et 1 en Terminale. L’éducation physique et sportive compte, elle, pour un coefficient global de 6. Elle est évaluée pendant les années de 1ère et terminale.


L’enseignement de spécialité abandonné en terminale est également pris en compte avec un coefficient de 8, contrairement aux deux conservés qui font l’objet d’une épreuve finale coefficient 16.


Enfin, les enseignements optionnels participent aussi au contrôle continu.

En effet, un enseignement optionnel suivi en Première et Terminale compte pour un coefficient 4 (2 pour la moyenne de première et 2 pour celle de Terminale), qui s’ajoute aux 100 coefficients communs du Baccalauréat. Si un tel enseignement est suivi uniquement en Terminale, il est intégré pour un coefficient 2.


De bons résultats au contrôle continu sont donc essentiels pour l’obtention du bac et d’une belle mention. Ils supposent de la part des lycéens et des lycéennes un travail et un engagement constant, pour en tirer le meilleur parti possible et engranger un maximum de points.


Les épreuves de bac de terminale

Comptant pour 60% de la note finale, les épreuves terminales restent encore et toujours le moment fondamental qui va déterminer la réussite ou non au Baccalauréat et l’obtention d’une potentielle mention. Il faut alors s’y préparer avec sérieux et en connaître les modalités de passage.


— Celles-ci se décomposent en 6 épreuves —


En classe de première, les élèves passent tout d’abord les épreuves anticipées de français composées de deux épreuves coefficient 5 : un écrit de 4 heures et un oral.


En Terminale, ce sont la philosophie de coefficient 8, les deux enseignements de spécialité de coefficient 16 chacun, et le grand oral de coefficient 10 qui attendent les futurs bacheliers.


Les 10 spécialités des épreuves du bac ne sont pas toutes proposées dans le même établissement. Cependant, elles sont toutes enseignées sur le secteur de METZ et THIONVILLE.


SCOL’AVENIR accompagne depuis 2006 les futurs bacheliers en cours particuliers à domicile ou en stages en agence en groupes pour une réussite optimale. Les épreuves sont préparées à l’aide de rappels de cours, d’annales des épreuves précédentes et des méthodes exigées par les correcteurs.


Comment se décomposent et se déroulent les différentes épreuves du bac des 10 spécialités (2 choisies par chacun des élèves) :


Quelles spécialités choisir pour les épreuves du bac ?

NSI, Numérique et Sciences informatiques :

Cette spécialité se passe en deux temps : une épreuve pratique et une épreuve écrite. Au cours de l’épreuve écrite de 3H30, les candidats peuvent choisir 3 des 5 exercices proposés.

L’épreuve pratique, dure 1h et se fait sur ordinateur, il est demandé de programmer un algorithme et de compléter un programme.


Physique Chimie :

Cette spécialité se compose elle aussi d’une partie pratique et d’une épreuve écrite. L’écrit, qui dure 3H30, est constitué de trois exercices indépendants les uns des autres. Ils portent sur des sujets contextualisés et peuvent contenir des documents.

L’épreuve pratique dure 1h. Après avoir tiré un sujet au sort, le candidat est évalué sur ses compétences expérimentales. Cette évaluation pratique se fait au cours du second trimestre.


LLCA, Langues, Littératures et Culture de l’Antiquité :

Un écrit terminal de 4h sanctionne cette spécialité. Il s’agit tout d’abord d’effectuer une étude linguistique portant sur un corpus de trois textes accompagnés de plusieurs questions.

Ensuite, l’élève doit rédiger un essai argumenté s’appuyant sur le corpus en choisissant entre deux sujets.


SES, Sciences Économiques et Sociales :

Une épreuve écrite de 4h donne le choix entre deux sujets : soit une dissertation s’appuyant sur un dossier documentaire ou une épreuve composée.

Celle-ci se divise en trois parties : premièrement, une question de connaissance notée sur 4 points, une étude de documents statistiques avec deux questions notées sur 6 points, et un développement raisonné noté sur 10 points. Ce dernier prenant appui sur un dossier de deux ou trois documents.


SI, Sciences de l’Ingénieur :

Cet enseignement de spécialité est évalué par un écrit de 4h divisé en deux parties. La première, la plus importante, à laquelle il faut consacrer environ 3h, concerne les sciences de l’ingénieur proprement dites.

La seconde porte sur les sciences physiques et est composée de deux exercices contextualisés indépendants.

Chaque partie est notée sur 20 points mais la note finale est obtenue en multipliant celle de la première partie par 0,75 et la seconde par 0,25. On additionne ensuite les résultats obtenus.


Mathématiques :

Un écrit de 4h, composé de trois à cinq exercices indépendants, constitue l’examen final de cet enseignement de spécialité.


SVT, Sciences et Vie de la Terre :

L’évaluation terminale de cet enseignement se fait en deux temps. D’abord, au second trimestre a lieu une épreuve pratique qui évalue les compétences expérimentales du candidat ; elle est notée sur 5 points, le sujet est tiré au sort et dure 1h.


Ensuite, l’épreuve écrite, notée sur 15 points, a lieu en juin et dure 3h30. Elle est composée de deux exercices


Le premier, comptant pour 6 ou 7 points, exige de rédiger un texte argumentatif répondant à une question scientifique, il peut être accompagné de documents.

Le second, comptant lui pour 8 ou 9 points, demande de développer un raisonnement scientifique afin de résoudre un problème posé. Pour cela, en plus de ses connaissances, le candidat doit s’appuyer sur les documents accompagnant le sujet.


HLP, Humanités Littérature et Philosophie :

L’épreuve terminale de cette spécialité dure 4h. A partir d’un texte, les candidats doivent répondre de manière développée à deux questions.

Pour la première nommée « interprétation littéraire », ou « interprétation philosophique », il faut analyser un enjeu majeur du texte. La seconde, appelée « essai littéraire » ou « essai philosophique », demande de répondre de façon argumentée à une problématique relevant du texte proposé.


LLCER, Langue Littérature et Cultures Étrangères et Régionales : L’évaluation finale de cet enseignement se fait par un écrit et un oral tous deux notés sur 20 points. Durant l’écrit de 4h, le futur bachelier doit d’abord composer, en 500 mots, la synthèse d’un ensemble documentaire. Ensuite, il lui est demandé de traduire un extrait d’un des textes du sujet. Pour la partie orale, qui dure vingt minutes, il est attendu un niveau B2/C1 de la part du candidat. Sans préparation préalable, il présente pendant dix minutes un dossier documentaire élaboré durant l’année. Puis durant les dix minutes suivantes, s’en entretient avec l’examinateur.


BE, Biologie et Écologie :

Cette spécialité fait l’objet un oral de 1H30 comptant pour 5 points et d’un écrit de 3h30 comptant pour 15 points. L’épreuve écrite est constituée de deux exercices.

Tout d’abord, il s’agit de répondre de manière étayée et organisée à une question scientifique.

Ensuite, il faut proposer un raisonnement développé en réponse à un problème posé en s’appuyant sur des documents accompagnants le sujet.

L’oral se déroule pendant le second trimestre et vise à évaluer les capacités expérimentales du candidat.


Philosophie :

Pour l’épreuve de Philosophie, qui dure 4h, les élèves ont le choix entre trois sujets — Deux dissertations et une explication de texte.


Le Grand Oral :

Pour cette épreuve qui porte sur les deux spécialités conservées en terminale, le candidat est interrogé sur une des deux questions qu’il présente aux examinateurs.

Pendant les cinq premières minutes, il expose son sujet.

Durant les dix minutes suivantes, il est questionné par le jury afin de préciser sa pensée.

Enfin, durant les cinq dernières minutes, il fait le lien entre la question présentée et la poursuite de ses études. Il pourra également aborder ses ambitions professionnelles.


Réussir les épreuves du bac général

Les épreuves terminales du Bac restent fondamentales et contribuent pour 60% de la note finale, il faut donc les préparer avec sérieux et méthode.

De plus, le choix des enseignements de spécialités est déterminant dans l’orientation des futurs bacheliers.

Il est important de bien les choisir et de réfléchir aux avantages et aux perspectives que chacune peut offrir.


SCOL’AVENIR accompagne les futurs bacheliers dans leurs choix et leur préparation aux épreuves à METZ, THIONVILLE et environs.