Actualités

L'objectif de la spécialité Humanité


Choisissez la spécialité Humanité, Littérature et Philosophie pour travailler votre culture générale

Depuis l’entrée en vigueur de la réforme du bac 2021, douze enseignements de spécialité ont remplacé les anciennes filières S, ES et L. Désormais, les élèves peuvent construire leur parcours de formation en fonction de leurs affinités et de leur projet professionnel. Parmi ces spécialités, nous retrouvons la spécialité Humanité, Littérature et Philosophie.


Le choix de ses enseignements a donc des conséquences importantes car il oriente la scolarité au lycée, mais aussi dans le supérieur. Afin de prendre les bonnes décisions, il est indispensable, en amont, de définir ses objectifs de formation. Mais aussi de connaître le contenu et les enjeux de chacun de ses enseignements.


Scol’Avenir aide les élèves à définir un projet pédagogique, en fonction des orientations professionnelles souhaitées.


Les lycéens, en classe de première, optent d’abord pour trois spécialités dont une sera abandonnée à l’entrée en terminale. Le choix de ces spécialités doit être cohérent. Il est préférable d’avoir des synergies entre les enseignements de manière à optimiser le parcours défini. Cela aura son importance lors des choix sur la plateforme Parcoursup.


Dans l’optique du BAC, la spécialité abandonnée en première, de coefficient 5, compte dans le contrôle continu. Tandis que les spécialités conservées en terminale donnent lieu à des épreuves écrites en mars l’année du bac, chacune de coefficient 16.


La spécialité Humanité, littérature et philosophie : pour quel profil d’élève ?

La spécialité HLP remplace la filière Littéraire

L’enseignement de spécialité Humanité, littérature et philosophie (HLP) s’adresse alors aux élèves curieux des enjeux de société, voulant se construire une solide culture générale dans le domaine des lettres, des sciences humaines et de la philosophie. Il invite les lycéens à développer leur réflexion sur de grands questions de culture contemporaine dans une perspective élargie.



Cette matière exigeante nécessite donc méthode et rigueur. Là encore, Scol’Avenir est là pour vous aider à acquérir les compétences et les connaissances indispensables pour réussir dans cette spécialité.


L’enseignement de cette spécialité s’articule autour de quatre grandes thématiques, deux en Première et deux en Terminale. Chacune est centrée sur une dimension majeure de la culture humaniste, donc sur l’un des objets des études rassemblées sous le nom d’humanité.


Une spécialité transversale

Cette spécialité est enseignée au rythme hebdomadaire de :

  • Deux cours de 2h en première

  • Trois cours de 2h en terminale


Ce rythme est partagé à part égale entre professeur de lettres et professeur de philosophie. Ces derniers travaillent de concert et construisent le parcours de la matière en commun. Les différents thèmes sont traités de manière croisée et abordés à partir de textes littéraires et philosophiques français ou traduits en français, choisis comme particulièrement représentatifs de la problématique concernée.


Même s’il s’inscrit dans un cadre historique, celui de l’évolution de la pensée humaniste, ce n’est pas un enseignement d’histoire de la culture ou des idées. Son but, dans une approche plurielle et complémentaire, est de lier lettres et philosophie. L’objectif est de déclencher puis de développer une réflexion personnelle chez les élèves.


Il s’agit de comprendre les enjeux conceptuels de la philosophie tout en réalisant l’importance de la forme pour penser en littérature. Cette démarche prendra appui sur la découverte d’œuvres d’intérêt majeur.


A travers la compréhension des humanités, les lycéens vont développer leur capacité à penser par eux-mêmes. Cette spécialité cherche à faire évoluer leur réflexion, à la pousser jusqu’à la remettre en cause pour arriver à la vérité par la preuve.


Quatre thèmes, quatre semestres pour décortiquer la spécialité humanité littérature et philosophie.


L’enseignement de spécialité humanité, littérature et philosophie s’articule autour de quatre dimensions majeures de la culture humaniste. Chacune d’entre elles sera étudiée pendant un semestre : deux en première et deux en terminale.

Chaque grand thème est envisagé en liaison avec une période bien définie de l’histoire de la culture et des idées, il est divisé en trois séquences distinctes. Dans ce cadre, les professeurs restent libres de proposer aux élèves les textes et les documents de leur choix.


— En première


Tout d’abord, le premier semestre envisage les pouvoirs de la parole. Ce thème s’inscrit dans un cadre de référence qui va de l’antiquité à l’âge classique. Les élèves seront amenés, en premier lieu, à réfléchir aux techniques de l’art oratoire et de l’éloquence. Ensuite, il s’agira de comprendre comment cet art est associé à différentes formes de pouvoirs, mais aussi comment ceux-ci affirment leur autorité grâce à la parole.

Enfin, les lycéens analyseront le pouvoir de plaire de la parole, c’est à dire comment celle-ci peut séduire, plaire et émouvoir.


Ensuite, Les représentations du monde est l’objet d’étude du second semestre. Il est associé à la période qui s’étend de la renaissance aux Lumières. Cette période, forte en transformations et révolutions, débute avec le développement de l’humanisme et la découverte de nouveaux mondes qui vont être à l’origine de nombreuses mutations économiques, sociales, politiques ou artistiques.


Cet objet d’étude se déploie en trois temps distincts qui sont : « Découverte du monde et pluralité des cultures ; Décrire, figurer, imaginer ; L’homme et l’animal ». Sans être exclusifs à cette période, ces thèmes permettent d’envisager sa complexité.


— En terminale


L’année de terminale débute d’abord avec le grand thème de La recherche de soi. Durant ce semestre, qui prend appui sur une chronologie allant du romantisme au XXème siècle, les lycéens envisagent la relation des êtres humains à eux-mêmes et la question du moi. A travers trois chapitres, « Éducation, transmission, émancipation ; Les expressions de la sensibilité ; Les métamorphoses du moi », ils vont essayer de comprendre comment l’individu se construit et se perçoit.


L’humanité en question est le thème qui vient pour conclure l’enseignement de spécialité Humanité, littérature et philosophie. A travers des textes littéraires et philosophiques contemporains, ce thème est consacré aux interrogations de l’humanité sur son histoire, sur ses expériences caractéristiques et sur son avenir. Le semestre débute par un chapitre « Création, continuités et ruptures », qui porte sur les relations entre arts et société au XXème siècle.


Le second chapitre, « Histoire et violence », décrit comment les grands conflits ont changé notre vision de l’Humanité et notre compréhension de l’histoire. Enfin le dernier chapitre, « L’humain et ses limites », envisage la manière dont les avancées scientifiques et technologiques récentes modifient notre rapport au monde.


Une spécialité littéraire pour quels objectifs ?

La spé HLP demande un investissement conséquent et beaucoup de recherche.

Cet enseignement de spécialité demande un investissement conséquent de la part des élèves, surtout durant l’année de terminale. Un travail personnel s’avérera indispensable pour réussir ; les cours devront être complétés par des recherches et des lectures. Ceci représente un effort essentiel pour comprendre et assimiler les concepts, parfois ardus, étudiés en classe.


Ce travail est d’autant plus fondamental que les lycéens sont amenés à réinvestir, toutes les deux à trois semaines, ces notions dans des exposés ou des travaux personnels.


Les objectifs de cette spécialité sont multiples. Elle permet d’acquérir les outils méthodologiques et intellectuels pour structurer des idées et les argumenter en s’appuyant sur des auteurs et leurs concepts. Tant à l’écrit qu’à l’oral, ils apprennent à structurer une pensée personnelle.


Les qualités rédactionnelles sont elles aussi importantes. Les élèves doivent être précis et convaincants ; ils développent alors leurs capacités à organiser et à mettre en valeur leur réflexion pour la rendre la plus pertinente possible.


Cette spécialité offre donc des outils intellectuels et méthodologiques, notamment pour poursuivre des études notamment en philosophie, lettres, droit, sciences politiques ou encore en communication.


Quels que soient les besoins ou les objectifs liés à cette matière, les enseignants Scol’Avenir sont disponibles, en cours individuel à domicile sur le secteur de Metz et Thionville, afin d’aider leurs élèves à acquérir les compétences indispensables au lycée.