Quel danger les écrans représentent-ils pour vos enfants ?

Téléphone, tablette, télévision, ordinateur, console, les écrans sont nombreux dans notre quotidien. Néanmoins, les enfants qui y sont exposés peuvent accumuler des troubles du comportement et développer des retards.

Téléphone, tablette, télévision, ordinateur, console, les écrans sont nombreux dans notre quotidien. Néanmoins, les enfants qui y sont exposés peuvent accumuler des troubles du comportement et développer des retards.

Il est alors opportun de limiter le temps passé sur les écrans et d’accompagner les enfants dès le plus jeune âge dans leurs usages.

Quelles sont les recommandations en matière d’accès aux écrans ? Quelles peuvent être les conséquences d’une utilisation intensive ? L’écran peut-il tout de même aider à développer ses connaissances ? SCOL’AVENIR fait le point pour vous.

Faut-il réellement contrôler l’accès aux écrans pour les enfants ?

Avec une moyenne de 6 écrans par foyer, il n’est pas simple de s’en passer. Pourtant, c’est un fait, ils peuvent procurer des effets néfastes selon l’âge de votre enfant.

La règle du 3-6-9-12

La règle du 3-6-9-12 permet de protéger vos enfants contre les différents dangers des écrans et les aide à se protéger eux-mêmes :

— Avant 3 ans : la théorie du “0 écran” est recommandée pour permettre au tout-petit de développer ses sens et sa motricité. Jouer, échanger, interagir permettent de développer sa créativité et construit son cerveau. Passer du temps devant un écran, c’est limiter les évolutions cognitives du bébé et du jeune enfant. Par ailleurs, les écrans empêchent sa socialisation : langage, partage, respect des autres, etc.

De 3 à 6 ans : l’usage des écrans limité et accompagné d’un parent ou d’un adulte est préconisé. C’est l’âge de l’apprentissage et de l’autonomie. L’écran peut en faire partie, mais avec un temps d’utilisation limité. Il est de mise de toujours favoriser la lecture, l’activité physique et les activités manuelles (coloriage, pliage, collage, cuisine, bricolage, etc.).

— De 6 à 9 ans : à cette étape de vie, les écrans peuvent s’intégrer dans le quotidien avec une vision d’apprentissage d’Internet et des règles sociales en la matière. Il est alors opportun d’expliquer à votre enfant le droit à l’image et l’intimité à respecter pour chacun (la sienne et celle de tous ceux qui l’entourent).

— De 9 à 12 ans : Les écrans sont souvent très présents dans la vie des grands enfants ou des jeunes adolescents. En tant que parent, il est important de les aider à se protéger et à protéger leurs échanges via notamment les réseaux sociaux. Il est opportun de suivre le contenu auquel ils ont accès pour les accompagner dans leur utilisation des différents écrans.

BON A SAVOIR

Chez SCOL’AVENIR, c’est un sujet que nous prenons à cœur. Nous y portons une attention toute particulière, notamment lors de la formation de nos nounous.

Toutes les personnes amenées à garder votre enfant sont sensibilisées sur ce sujet et font ainsi preuve d’une grande vigilance quant à l’usage des écrans selon l’âge de votre enfant. Chez nous, les activités créatives, physiques et manuelles sont toujours favorisées au détriment de la télévision ou de la console.

Les 4 “pas”

La formule dite des 4 pas établie par la psychologue Sabine Duflo préconise d’éviter totalement les écrans à certains moments clés de la journée :

— Pas d’écran le matin (avant l’école notamment) ;

— Pas d’écran pendant les repas ;

— Pas d’écran dans la chambre ;

— Pas d’écran au moment du coucher.

Quels effets ont les écrans sur la santé des enfants ?

Une utilisation abusive des écrans peut présenter certains risques physiques et intellectuels pour l’enfant et l’ado.

Un retard du développement pour les enfants de moins de 3 ans

Quels effets ont les écrans sur nos enfants

Pour les bébés et les jeunes enfants, les études prouvent que les écrans limitent leur développement. Passer du temps devant une télévision par exemple ne permet pas de bouger, de jouer et d’explorer le monde.

Les conséquences vont alors porter sur la motricité, mais aussi sur le développement des 5 sens et le langage de l’enfant.

Un risque d’obésité plus important

L’INSERM le démontre : la sédentarité que procure le temps passé sur les écrans augmente le risque d’obésité. C’est notamment le cas lors d’une exposition importante dès l’âge de 2 ans. À partir de 5 ans, leur masse corporelle sera supérieure à la moyenne.

Il est alors essentiel de privilégier les activités physiques en plus d’être vigilant sur l’alimentation des enfants.

Des troubles de l’attention

Un temps trop long devant une console, une tablette ou un smartphone peut aliéner la concentration de l’enfant. Il est alors compliqué de se tenir tranquille en classe lorsqu’on est confronté à un film ou à un jeu trop excitant dès le matin.

Qui plus est, comme Santé publique France l’a démontré en 2020, regarder la télévision ou un autre écran avant l’école multiplie par trois les risques de développer des troubles du langage. Sans compter la fatigue beaucoup plus présente chez les enfants qui passent du temps devant les écrans avant le coucher et qui peuvent accumuler un manque de sommeil.

Des risques de perte des capacités cardio-vasculaires

L’activité physique maintient la santé et la forme notamment au niveau cardiaque. Et pourtant, selon une étude du Pr François Carré, les capacités cardio-vasculaires ont baissé de 25 % depuis les années 70. Quand il fallait 3 minutes à un enfant pour courir 800 mètres en 1971, il lui en faut désormais 4.

Est-ce nécessaire d’avoir un ordinateur pour se développer ?

Bien entendu, nuançons un peu le propos. Après avoir exposé les recommandations et les risques, évoquons le fait que les écrans peuvent avoir une visée pédagogique.

En effet, certaines applications, certains jeux ou certains sites proposent d’utiliser des écrans tout en apprenant des choses. C’est alors un bon moyen de trouver l’équilibre entre l’utilisation des écrans et leur utilité.

L’ordinateur est un outil éducatif et pédagogique nécessaire dans un monde numérique en plein essor. Aujourd’hui, nul ne peut se passer de cet outil qui fera partie de la vie d’un enfant.

Quel est l’avantage d’avoir des écrans ?

Un film peut aider à avoir une autre vision qu’un livre. Un jeu vidéo peut aider à développer son esprit stratégique.

Une application sur téléphone peut permettre d’apprendre une langue.

Les écrans ne sont pas une bête noire, ils peuvent être utiles s’ils sont utilisés correctement.

Un parent qui accompagne (lors de la visualisation d’un film où certaines scènes pourraient faire peur par exemple, ou pour aider à comprendre un article lu numériquement) et un temps limité devant les écrans sont les deux meilleurs conseils que l’on peut donner.

En résumé

Si on résume, l’utilisation des écrans c’est :

— Aucune avant l’âge de 3 ans ;

— Limitée en termes de temps après 3 ans ;

— Un accompagnement du tout-petit, de l’enfant et de l’adolescent dans l’usage des écrans par les parents ;

— Une possibilité d’apprendre d’autres choses.

Dans tous les cas, essayez de privilégier les échanges, la communication, les activités physiques, manuelles, culturelles, les loisirs, le plein air avec votre enfant autant que faire se peut.

Et si votre enfant présente des lacunes scolaires parce que vous ressentez que les écrans ont pris une place importante à un moment de sa vie, contactez-nous !

Nous saurons vous accompagner et mettre en place un programme personnalisé de cours individuels à domicile ou de cours collectifs.

Partager l'article sur
regle

Autres articles