Quel est l’impact des réseaux sociaux dans le milieu scolaire ?

Il y a plus de 20 ans, les réseaux sociaux n’existaient pas. Aujourd’hui, plus de 42 % des habitants dans le monde sont connectés à au moins un réseau social. Le numérique est « une révolution culturelle en plus d’être une évolution technique ». Les jeunes générations, les « digitales natives », s’en sont emparées dès leur plus jeune âge. Ils ont grandi avec. Ces plateformes sociales font partie intégrante de leur quotidien et ont une influence directe sur leur mode de vie. Elles sont indissociables de leur mode de socialisation et de découverte du monde. Et comme tout mode de sociabilisation, ces réseaux sociaux ont des faces positives comme des faces plus problématiques. SCOL’AVENIR fait le point pour vous et vous expose les intérêts et les dangers des réseaux sociaux pour les élèves.

Les impacts positifs des réseaux sociaux sur les élèves

Une connexion sociale simplifiée et accessible à tous

Les réseaux sociaux offrent aux élèves la possibilité de maintenir des relations avec leurs camarades de classe, même en dehors de l’école. Une étude de l’Université de Californie à Irvine a montré que les adolescents qui utilisent les réseaux sociaux pour maintenir des amitiés sont plus susceptibles de se sentir connectés à leur communauté.

De plus, les élèves peuvent rejoindre des groupes en ligne centrés sur des intérêts communs, tels que des clubs de lecture ou des groupes de soutien. Cette démarche peut ainsi favoriser un sentiment d’appartenance et de soutien social. Les réseaux facilitent également la sociabilisation des élèves les plus timides. Interagir y est parfois plus facile et cela peut les aider à gagner en confiance en eux et en leurs idées. Ils s’y affirment souvent plus aisément.

Un partage de connaissances plus étendu

Les réseaux sociaux fournissent une plateforme où les élèves peuvent partager des ressources éducatives, telles que des articles, des vidéos et des tutoriels. C’est devenu un mode de travail incontournable aujourd’hui. Par exemple, sur YouTube, les élèves peuvent trouver des canaux dédiés à des sujets académiques, tels que les mathématiques ou la biologie, qui expliquent les concepts de manière accessible et engageante. Beaucoup de notions, de différentes matières y sont expliquées de façon très didactique. Ces vidéos apportent une souplesse que les leçons délivrées en classe n’ont pas.

De plus, des plateformes comme Reddit abritent des communautés de personnes passionnées par des sujets spécifiques. Les élèves peuvent y poser des questions et obtenir des réponses d’utilisateurs qui ont des compétences spécialisées.

Des opportunités d’apprentissage informel

Les réseaux sociaux offrent un accès à une vaste gamme de ressources éducatives informelles. Des sites Web comme Khan Academy proposent des cours en ligne gratuits sur une variété de sujets. Les élèves peuvent alors explorer des domaines qui les intéressent au-delà du programme scolaire standard.

De plus, des plateformes comme Instagram et TikTok sont utilisées par des éducateurs et des experts pour partager des conseils et des informations éducatives de manière concise et visuellement attrayante. C’est l’opportunité de toucher un public cible et d’intéresser une audience peut-être moins assidue ou moins concentrée en classe.

Un fort développement de compétences en communication

Interagir sur les réseaux sociaux nécessite des compétences en communication écrite, telles que la capacité à exprimer des idées de manière claire et concise. En participant à des discussions sur des forums en ligne ou en rédigeant des commentaires sur des publications, les élèves peuvent pratiquer la communication écrite de manière concrète s’ils s’efforcent de respecter les règles de base de la langue (orthographe, conjugaison, grammaire, syntaxe…).

Par ailleurs, les réseaux sociaux offrent des opportunités pour les élèves d’explorer différents styles de communication : l’écriture créative sur des blogs ou la narration visuelle à travers des vidéos. Ils y développent leur créativité et leur imagination et ils acquièrent des compétences sans même s’en rendre compte.

Besoin d’un complément d’apprentissage dans une matière pour votre enfant ? SCOL’AVENIR l’accompagne grâce à nos différentes formules de soutien scolaire.

Les impacts négatifs des réseaux sociaux en milieu scolaire

Malheureusement, les réseaux sociaux ont une face beaucoup plus sombre qui peut impacter fortement les jeunes qui en sont victimes. C’est pourquoi il faut rester vigilant.

Une distraction pénalisante

Une utilisation excessive des réseaux sociaux peut entraîner une distraction pénalisant les tâches scolaires et une forte diminution des capacités de concentration. L’Université de Californie à San Diego a révélé que les étudiants qui utilisent fréquemment les médias sociaux ont tendance à obtenir des notes plus faibles que leurs pairs moins engagés sur les réseaux sociaux.

Qui plus est, se détacher de son mobile peut être difficile pour les élèves du fait de la nature addictive des réseaux sociaux, avec leurs fonctionnalités de défilement infini et de notifications. Il peut être plus complexe pour eux de se concentrer sur leurs études.

Par ailleurs, le scrolling les habitue à l’instantanéité et à la satisfaction immédiate. Ainsi, ils peuvent perdre la capacité à travailler avec constance et à s’engager dans des tâches qui demandent une application prolongée. Il est de ce fait indispensable d’apprendre aux élèves à régulièrement se déconnecter de ces réseaux.

La cyberintimidation

Les réseaux sociaux peuvent être utilisés comme plateforme pour la cyberintimidation, où les élèves sont victimes d’insultes, de menaces et de harcèlement en ligne. Le Journal of School Violence a indiqué que près de la moitié des adolescents interrogés ont été victimes de cyberintimidation.

La cyberintimidation peut avoir des conséquences graves sur la santé mentale et le bien-être émotionnel des élèves, avec des effets tels que l’anxiété, la dépression et même le suicide dans les cas les plus graves.

Une comparaison sociale continue

Les réseaux sociaux peuvent encourager les élèves à se comparer aux autres, ce qui peut entraîner des sentiments d’insécurité et d’infériorité. Une étude publiée dans le journal Cyberpsychology, Behavior, and Social Networking a révélé que l’utilisation intensive des médias sociaux était associée à des niveaux plus élevés de comparaison sociale et de détresse psychologique chez les adolescents.

En voyant les publications de leurs pairs, les élèves peuvent développer des attentes irréalistes et ressentir une pression pour correspondre aux normes. Ce mécanisme peut avoir un impact négatif sur leur estime de soi et leur bien-être émotionnel. D’une certaine manière, ils se coupent du réel et se trouvent pris dans un monde « virtuel » dans lequel leurs attentes et leurs désirs ne peuvent trouver satisfaction et se réaliser. Là encore, il faut veiller à ce qu’ils gardent conscience du monde tel qu’il est sans se perdre dans des utopies néfastes.

Une perte de confidentialité

Les jeunes et les adolescents peuvent partager des informations personnelles sur les réseaux sociaux sans toujours prendre conscience des risques pour leur vie privée. Ils y perdent la notion de ce qu’est leur intimité, de ce qu’elle représente, et de l’importance de la protéger. Des photos, des vidéos et des messages publiés sur des réseaux sociaux peuvent être accessibles à un large public. Et cela peut compromettre la sécurité des élèves. 

De plus, les informations partagées en ligne peuvent être utilisées par des tiers à des fins malveillantes, telles que le vol d’identité ou le ciblage de publicités. Il est vital, ici, d’éduquer les jeunes et de leur apprendre à préserver leur vie privée de toutes intrusions !

Les réseaux sociaux ne sont ni bons ni mauvais. Mais une chose est sûre, ils ont un impact complexe sur les adolescents, avec à la fois des avantages et des inconvénients. Il est important pour les éducateurs, les enseignants, les parents et les élèves de reconnaître ces impacts et de travailler ensemble pour promouvoir une utilisation responsable, intelligente et équilibrée des réseaux sociaux. Il est nécessaire de mettre l’accent sur :

  • l’éducation aux médias ;
  • la sensibilisation à la cyberintimidation ;
  • le renforcement des compétences en gestion du temps et sécurité numérique.

C’est à ces conditions que nous pouvons aider les élèves à tirer le meilleur parti de ces plateformes sociales et de minimiser les risques pour leur santé mentale, leur niveau scolaire et leur bien-être général.

Chez SCOL’AVENIR, nous vous aidons à poser un cadre scolaire stimulant pour votre enfant. Contactez-nous pour en savoir plus !

Partager l'article sur
regle

Autres articles